genetic dossier

  • By WoutDLN
  • 31 October, 2013
  • Comments Off on genetic dossier

Dossier génétique: ensemble de tous les témoins génétiques écrits conservés d’une oeuvre ou d’un projet d’écriture, et classés en fonction de leur chronologie des étapes successives. Synonyme: ‘avant-texte‘ (Grésillon 1994, 242).

Bref, un dossier de genèse se présente comme une pile de dossiers contenant différentes liaises de manuscrits rangés dans une certain ordre: cette image matérielle peut servir à construire la structure abstraite d’un modèle. […] Pour que ce classement local puisse être établi, il faut d’abord que le corpus des manuscrits de l’écrivain étudié ait été répertorié aussi complètement que possible et ordonné en une série d’entités chronologiques et génétiques, intitulées dossiers de genèse. Ces dossiers de genèse pourront concerner, selon les cas, des notes de travail ou ébauches d’écriture n’ayant conduit directement à aucune réaction proprement dite, les documents préparatoires d’une oeuvre inachevée, les manuscrits de travail d’une oeuvres aboutie mais restée inédite, ou enfin les documents de genèse des oeuvres publiées (de Biasi 1996a, 167-8).

I will define the collection of genetic documentation [dossier de genèse] as the whole body of known, classified, and transcribed manuscripts and documents connected with a text whose form has reached, in the opinion of its author, a state of completion or near completion. When fairly complete, the genetic documentation of a published work generally exhibits four main phases that I have entitled the precompositional, compositional, prepublication and publication phases (de Biasi 1996b, 31).

The dossier of manuscripts of a work can include, besides documentation gathered by the writer, a more or less diverse series of draft documents that bear witness to the evolution of the work: there are outlines [plans], scenarios [scénarios], sketches [ébauches], rough drafts [brouillons], edited clear copies [mise au net], a final manuscript [manuscrit définitif], corrections on proofs, etc. In sum, there is a whole history from which the work issues and whose aesthetic culmination it appears to be, but this history is sometimes so different from the definitive result that one must also see it in a dimension of the work (de Biasi 2004, 38).

Related entries

Tags:

Comments are closed.