edition (genetic)

On entend par le terme ‘édition génétique’ une édition qui présente exhaustivement et dans l’ordre chronologique de leur apparition les témoins d’une génèse. Dans la conception française, il ne s’agit pas d’établir une édition synoptique (qui réunit plusieurs couches en une seule), mais de reproduire un à tous les manuscrits de l’avant-texte (Grésillon 1994, 188).

Edition Génétique: édition qui présente, sous forme imprimée et dans l’ordre chronologique du processus d’écriture, l’ensemble des documents génétiques conservés d’un oeuvre ou d’un projet; exemple: l’édition génétique d’Un coeur simple de Flaubert, établie par G. Bonaccorso. Voir ‘transcription diplomatique‘ (Grésillon 1994, 243).

Pourtant, même lorsqu’elle ressemble de très près à une édition textuelle, l’édition d’un manuscrit appartient à un autre univers éditorial. Elle ne donne pas à lire une oeuvre, mais ce qui se trouve à son amont: un certain état, inachevé et encore virtuel, de l’écriture. Elle n’établit pas un texte, mais cherche à rendre intelligible une étape de sa genèse ou le processus qui lui à donné naissance. Bref, de l’une à l’autre, ce n’est ni tout à fait le même objectif, ni vraiment le même objet (de Biasi 1996a, 159).

En résumé, l’édition génétique a pour objet le manuscrit proprement dit et se différencie des éditions d’inspiration génétique qui restent centrées sur le texte. Vis-à-vis de son objet, l’édition génétique pratique un véritable travail éditorial et se distingue donc des publications de simples fac-similés (de Biasi 1996a, 161).

Genetic-text edition. Textual edition that tries to offer the reader access to more than one level of textual creation within a single page (Kline 1998, 271).

Voor de ideale genetische editie verwijzen deze Franse genetici naar Duitse historisch-kritische edities zoals de Hölderlin-uitgave van D.E. Sattler en de jongste editie van Kafka’s Process door Roland ReuG, die beide worden uitgegeven door Stroemfeld/Roter Stern en die geen citeerbare of definitieve tekst aanbieden, maar enkel facsimile’s en transcripties (Van Hulle 1998, 93-94).

There are subgenres of critical editing, such as […] the ‘genetic edition,’ which integrates coded, sequentialized variants into the reading text (Bryant 2002, 20-21).

The genetic edition in the true sense of the word, according to Grésillon (1994, 198), should contain the reproduction of all the genetic documents, bibliographical descriptions, and an introduction regarding the location of the manuscript and the general history of its genesis, comprising letters and other relevant evidence (Van Hulle 2004, 29).

Une édition électronique de genèse serait ainsi un ensemble de documents dont la description et l’annotation permettent de créer des ‘représentations’ d’un avant-texte impossible à matérialiser dans un autre forme que numérique; elle est donc le résultat de la dématérialisation du support analogique qui lui permet de s’actualiser en représentations virtuelles. Son aboutissement se constitue d’images décrites vectoriellement, de transcriptions textuelles enrichies d’une base de connaissance, et de relations entre ces ressources qui servent à décrire  (Crasson 2010, 44).

L’ambition d’une édition génétique est de publier l’oeuvre d’un auteur de manière à représenter et à rendre intelligible la genèse de ses projets d’écriture ou de création artistique. La plupart des spécialistes s’accordent à reconnaître que seuls les supports et les technologies numériques peuvent permettre la réalisation d’une véritable édition génétique et garantir sa diffusion auprès du public. En effet, la publication sur papier est souvent frustrante ou simplement impossible quand il s’agit d’éditer des dossiers génétiques concernant les arts de la performance: oeuvres musicales, théâtrales, ou cinématographiques (D’Iorio 2010, 49).

Related entries

Comments are closed.